Le témoignage d’un Malgré nous (article des DNA du 11 novembre)

Roger Pfanner, un des rares malgré nous encore en vie, est venu de la proche Moselle, hier, à la rencontre des lycéens de Freppel à Obernai pour raconter ce terrible épisode de son existence.

« A 24 ans, je pesais 34 kilos », raconte Roger Pfanner. Roger Pfanner a toujours en mémoire des images terribles mais la haine a disparu PHOTO DNA

La centaine de lycéens présents ont pris conscience qu’à leur âge, beaucoup d’Alsaciens ont été emmenés de force pour soutenir l’effort de guerre allemand.

Thierry Ley, professeur d’histoire géographie, est à l’initiative de cette rencontre, sur un sujet délicat, que les jeunes générations ont encore du mal à cerner. Qu’auraient-ils fait si, en pleine adolescence, on venait les chercher pour servir l’ennemi ? Jean ose répondre : « J’aurais fait comme lui, obéir à contre cœur et tenter de survivre ».

Un pan de sa vie longtemps occulté

Aux dires de sa fille Danièle, Roger Pfanner, 97 ans, a longtemps occulté son terrible passé — pendant plus d’une génération — avant de commencer à livrer ses témoignages à ses petits et arrière-petits-enfants.

Il décrit les privations et les humiliations

« Il a sans doute attendu que toute haine disparaisse de son esprit » dit-elle. Oui il a détesté les Allemands. Oui il en a voulu à De Gaulle d’avoir si vite sympathisé avec eux. Et oui, il a eu peur de mourir chaque jour…

Le verbe est lent, la voix ponctuée de quelques hésitations, la mémoire intacte dans les détails et le regard empli d’images sombres. De temps en temps, il se lève pour mimer ce qu’il a vécu.

Sous le silence respectueux et sous le regard souvent effaré de son jeune auditoire, il décrit les privations et les humiliations. « A 24 ans, je pesais 34 kilos. Dans le camp de prisonniers de Tambow, en Russie, la mort était là tous les jours. Je cachais quelquefois un cadavre pour avoir sa ration de pain et d’eau. Seuls les plus costauds survivaient. Moi, j’étais boxeur, je tenais bon, mais mon corps souffrait. » Un an d’internement pendant lequel sa femme Juliette vivait dans le doute : elle avait reçu une lettre des autorités le déclarant « porté disparu ».

D’après ses calculs, et dans un sourire radieux, Roger Pfanner affirme aujourd’hui avec aplomb qu’il lui reste encore onze ans à vivre. Alors, il en profite !

Côté lycéens, les questions manquent quelquefois de recul, sans doute trop dans le sentiment, face à un homme dont les préoccupations étaient simplement de s’accrocher à la vie, sortir de l’enfer et retrouver sa femme. Mais l’intention est là et ils se demandent encore comment on peut surmonter de telles épreuves.

Publicités

Les élèves de première en voyage aux Etats-Unis

Sous un soleil radieux, les élèves de première du lycée Freppel qui participent à l’échange avec le lycée Dupont Manual ont eu l’occasion de passer deux semaines avec leurs correspondants américains à Louisville, au Kentucky.

Au programme : immersion linguistique, cours au lycée américain et visites des attractions de la région, du capitole de l’état à Frankfort (voir photo) au centre Mohammed Ali, natif de Louisville, en passant par divers sites renommés du sport et de la vie culturelle locale.

Les élèves et leurs professeurs sont revenus ravis de cette expérience, et attendent avec impatience la venue à Obernai de nos partenaires au mois de mars.

Okham’s Razor

Dans le cadre du festival de Nouveau Cirque « Pisteurs d’Etoiles », le grand chapiteau d’Obernai a accueilli le 28 avril une troupe britannique basée à Londres, Okham’s Razor. Certains élèves de premières ont eu l’occasion d’aller voir leur spectacle et surtout de les interviewer en anglais à l’issue de la représentation. Ils ont ensuite rédigé leurs propres articles (en anglais aussi !) sur ce spectacle et sur les circassiens qui en portent le projet.

Voici leurs travaux.

Article By Mathieu ZIMMERMANN and Aurélien HALTE article TippingPointAliciaLolaJulie
Asena Marine BISCH Charlotte BENDER Anaïs
Charlotte alexis david chloé thomas perrine
DIETRICH Line and GUISNET Chloé Dubois-Morin-Bernaténé
Eloïse et Clara léa anselm et barbara mazaud
Léo and Melda Lucie GUERRA
Marie et Elsa Mathilde Elise
Miloud et Le Nagard Odile Tom
Samba – lagrange Tipping Point BECK LIEB HALTE
Tipping Point SCHEERS Charly MAIRE Alexis 1re S4 Virgile Léa Lisa

Concours OSI

Vendredi 28 avril 2017, cinq élèves de la classe de TS1 ont participé à la sélection académique des Olympiades de Sciences de L’Ingénieur.

Ils ont ainsi pu présenter leur projet devant des jurys composés de professeurs de lycée et de classe préparatoire, et de professionnels du monde industriel.

Leur projet a consisté à développer un système mobile de prise de vue du sol, en menant des études théoriques et expérimentales afin de vérifier un cahier des charges prédéfini.

Leur production a retenu l’attention des jurys, même si ce projet n’a pas été sélectionné pour la finale nationale.


Les élèves : BEREYZIAT Jonathan, MAGER Joséphine, MULLER Tristan, PAYMAL Tanguy,WEILAND Julie

Rencontre inter-générationnelle

Les élèves de l’option musique, dirigée par Angélique Maurath, professeure, ainsi que des élèves volontaires du lycée ayant des talents de musicien, de chanteur et de danseur ont animé une rencontre inter-générationnelle à la maison de retraite d’Obernai le vendredi 7 avril.


A l’issue du spectacle, les jeunes ont pu échanger avec leurs ainés autour d’un goûter. Un beau moment de convivialité organisé par Pascale Kopp, documentaliste.